L'immobilier dans le Languedoc-Roussillon

le 29 aout 2017

 Avec ses 13 départements et ses 6 millions d’habitants, la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées compose un territoire dynamique et attractif. Imov’immo vous propose de nombreux biens en vente dans cette superbe région et vous indique les tendances immobilières actuelles.

Sur le marché de la transaction, ce statut de région touristique en Languedoc-Roussillon impose de distinguer les stations balnéaires propices aux résidences secondaires et les villes comme Montpellier, Nîmes, Narbonne ou Perpignan. Globalement, le prix du mètre carré dans l’ancien est estimé à 2 134 euros en Languedoc-Roussillon. A Montpellier, le prix moyen des appartements est remonté au-dessus de 2 500 euros le mètre carré tandis qu’à Nîmes il reste proche de 2 000 euros.

En zone urbaine, l’activité est en hausse de 20% avec une baisse des prix facilitant la rencontre entre l’offre et la demande. En ce qui concerne les appartements, la demande se porte surtout sur les 3 et 4 pièces, entre 80 et 120 mètres carrés. Ce type de produit se négocie entre 180 000 euros et 220 000 euros, en fonction de la localité et de la qualité intrinsèque du bien. Hors grandes agglomérations, la demande se porte essentiellement sur les maisons individuelles de 120 à 130 mètres carrés avec un jardin, pour un budget moyen compris entre 250 000 euros et 300 000 euros. La barre des 300 000 euros marque une certaine frontière car les biens inférieurs à ce niveau représentent environ 70% des ventes en Languedoc-Roussillon.

Sur le marché de la location, les professionnels constatent depuis quelques mois un durcissement de la solvabilité des candidats locataires qui se détournent du marché locatif privé au profit du secteur social. D’après nos analyses Imov’immo, 70% de la population de Perpignan est par exemple éligible au logement social. Conséquence de ce contexte socio-économique, les loyers à la relocation dans le secteur privé seraient revus systématiquement à la baisse depuis 3 ans. Les propriétaires bailleurs voient donc la rentabilité locative baisser, tout en supportant une fiscalité alourdie couplée à une hausse de la taxe foncière. Consultez nos biens en location dans la région du Languedoc Roussillon grâce à nos nombreuses offres en ligne

A noter toutefois, l’intensité de l’activité et de l’attractivité immobilière se concentre principalement sur 2 départements : la Haute-Garonne et l’Hérault. A titre d’exemple, en 2015 l’activité dans l’ancien en Haute-Garonne représentait 29% du total des transactions de la nouvelle région, suivi par le département de l’Hérault, représentant à lui seul 25% des transactions.